Les aventures musicales de deux potes

Les aventures musicales de deux potes

mercredi 18 janvier 2017

Of Montreal - Rune Husk EP (2017)


  En voilà un EP surprise qui l'est vraiment. Même si le groupe est (a été ?) réputé pour sa productivité, je n'attendais pas une sortie du groupe aussi proche de l'excellent Innocence Reaches de l'an dernier. Mais apparemment Kevin Barnes a lancé un nouveau label sur laquelle celui-ci est produit. Tout s'explique.

  Et puis, il est inspiré en ce moment. La pop song dépressive et directe "Internecine Larks" est une version mise à nu de l'excellent travail de composition du précédent LP. C'est poignant

  En revanche, "Stag To The Stable", si elle est très agréable, souffre d'un peu trop de redondance dans la musique et la voix, mi chantée mi spoken-word, avec des chansons issues des 4 ou 5 derniers opus du groupe. De même, "Widowsucking" et "Island Life" évoquent le versant psychédélique et électronique du groupe, déjà entendu auparavant mais très agréable tout de même ici. 

  C'est tout le paradoxe de cet EP : Barnes est en forme, le précédent album, un de ses meilleurs, l'a prouvé en revenant sur l'électro-pop qui a fait le succès du groupe, en la retravaillant et en la modernisant, après quelques tentatives assez audacieuses vers un son plus organiques qui se sont révélées moins inspirées. Mais dès qu'il relâche un peu la pression en restant dans sa zone de confort, il retombe sur les mêmes formules comme ici. Donc ce qu'on a là, c'est un bon complément à Innocence Reaches, exécuté avec un vrai talent quasiment artisanal mais qui ne fait pas dans le renouvellement. Et après tout, c'est bien assez pour un EP surprise.


Alex


lundi 16 janvier 2017

The Flaming Lips - Oczy Mlody (2017)


  On a pu lire ici ou là que cet album était un retour à la période Soft Bulletin / Yoshimi... Mouais. C'est vrai, y'a de ça sur certaines chansons, la pop psychédélique onirique en IMAX du premier, l'électro-pop douce pétillante du second. Mais on a aussi le profond spleen industriel de The Terror, les textures synthétiques du side project Electric Würms, et les tentatives électro planantes de 7SkiesH3 et Peace Sword, plus un peu du rock acide et sombre de Embryonic et Heady Fwends. Bref, réduire cet album à une relecture d'une période du groupe est aussi réducteur que faux à mon sens. Certes, les Lips sont un groupe d'un certain âge qui peut être amené à explorer à nouveau certains territoires sonores, et les aficionados du gang seront en terrain familier à l'écoute de ce dernier LP, mais celui-ci correspond à une nouvelle étape du parcours de Coyne & Cie et non une pastille nostalgique.

  D'ailleurs, pas mal de petits twists modernes ont été imposés au son du groupe, dans l'électronique comme dans les beats, qui sont proches de jeunes artistes hip-hop, pop-rock ou électroniques. Essayez par exemple la courageuse introduction instrumentale "Oczy Mlody", mélancolique et belle comme tout. Qui se fond à merveille dans la merveilleuse "How??", où le chant de Wayne Coyne se fait encore plus émouvant que la chanson qui l'est déjà beaucoup. Et c'est loin d'être la seule pop song ultra réussie, cf "Sunrise (Eyes Of The Young)", "The Castle" et "We A Famly" (oui, celle avec Miley Cyrus).

  Les scies électro-psyché-pop avec quelque chose de drone ou de transe sont également réussies : "There Should Be Unicorns" et "One Night..." par exemple, nous enveloppent et nous embarquent dans leurs trips fascinants avec une facilité déconcertante. "Nigdy Nie (Never No)" fonctionne de la même manière, avec un côté chaloupé en plus et finit en break psyché drivé par une basse saturé bien kiffante. "Galaxy I Sink" et "Do Glowy" sont plus introspectives et barrées, plus minimalistes et paranos aussi.

  Bref, même si on est en terrain connu, les bonnes chansons sont là et le son est sompteux. Les petites retouches ont donné un coup de peps aux Lips qui sont toujours aussi pertinents et émouvants, alors que demander de plus franchement ? 

Alex


vendredi 13 janvier 2017

The xx - I See You (2017)


  La presse avait parlé de "tournant dancefloor" pour Coexist en 2012... Haha, elle est bonne celle-là. Le groupe reprenait juste le son de son parfait opus initial avec quelques modifications à la marge, et de bonnes chansons qui valaient le détour sans égaler le coup de génie initial (je ne comprends pas pourquoi il est si mal aimé ce 2e disque d'ailleurs...). Mais la presse aurait du garder la formule sous le coude pour celui-là... Quoique c'est pas tout à fait vrai. On n'ira toujours pas en club danser sur The xx mais au fond est-ce que quelqu'un souhaite vraiment cela ?

  Non, ce qui s'est réellement passé, c'est que suite au succès important que Jamie xx a remporté en solo avec In Colour (mon 7e album préféré de 2015), le groupe a décidé d'augmenter sa part à l'effort collectif de composition (chose déjà bien engagée avant, avec le 2e album). "Dangerous" est un exemple de cette symbiose nouvelle entre l'électronique fédératrice de Jamie et la pop gothique et introspective de Romy Madley Croft et Oliver Sim. C'est à la fois grandiose et touchant, le pari est réussi. 
  "Say Something Loving" et "On Hold", les deux singles, réussissent ce mariage de façon plus discrète mais encore plus intimement émouvante. La production de Jamie xx est chatoyante, discrète mais enveloppante, ses rythmes et samples donnent une vie et une couleur nouvelle à des morceaux déjà excellents et bien servis par deux vocalistes ayant énormément progressé et maturé de leur côté.
  On a également du xx classique perverti par un synthé club avec "A Violent Noise", et là encore c'est excellent.


  Le xx classique point aussi son nez sur la très bonne "Performance", quasi un solo de Romy, habilement appuyé par les nappes de cordes dissonantes de Jamie, pour un résultat chancelant et déstabilisant, un peu comme sur Third/Sister Lovers de Big Star. Et cette chanson qui aurait pu être un peu trop convenue prend une ampleur nouvelle qui lui donne une vraie légitimité sur l'album. De même, "Replica" commence comme une chanson des xx avec une production moins minimaliste, mais prend vraiment toute sa valeur lorsqu'elle est magnifiée par une petite mélodie (de piano d'abord et reprise au synthé par la suite), qui m'évoque "Le Paradis Blanc" de Michel Berger.

  Parfois, c'est un peu moins réussi, comme sur "Lips", où l'inspiration se fait moins brillante pour tout le monde. Les vocaux sont peu convaincants et ne vont nulle part et la production un peu amorphe et grossière. "Brave For You" patauge un peu dans l'emphase et le manque de poigne également et "I Dare You" est un peu grossière, ça fait un peu fin d'épisode de série US pour ados d'il y a 5-6 ans... Et "Test Me" ne me touche pas des masses non plus.

  Bref, on a à peu près 2/3 de l'album qui sont excellents et un tiers un peu plus banal voire un peu insipide, même si ça reste tout à fait écoutable. La reconversion vers une pop plus extravertie du groupe est donc plutôt réussie, même si elle fait ressortir le côté un peu exagérément romantique, mièvre et immature du trio dans les compositions les plus faibles (ce qui peut agacer certains), et au final ce troisième album vaut vraiment le détour, même s'il manque de la constance du chef-d'oeuvre inaugural et de son bon successeur injustement mal aimé. 

A écouter là.


Alexandre


mercredi 11 janvier 2017

David Bowie - No Plan EP (2017)


  Dès la mort de Bowie, on nous avait annoncé qu'une poignée de chansons issues des sessions de Blackstar étaient finies ou quasi finies. Forcément, vu la qualité de l'album et la période d'inspiration fertile que traversait Bowie, et qui fut tragiquement et brutalement interrompue, j'avais hâte d'entendre ça. Et il semblerait que ce No Plan EP soit tout à fait ce que l'on nous avait promis.

  On retrouve "Lazarus", décidemment avec le clip, la présence de cette chanson dans l'album et la comédie musicale qui porte le même nom... Outre son titre malin et évocateur, elle semblait avoir une place particulière dans l'esprit de son créateur, aussi la redondance de son inclusion est compréhensible. D'autant qu'elle est très intense, et s'intègre bien avec les trois autres chansons (seulement 3, ç'aurait été court même pour un EP...). Qui vont davantage nous intéresser, vous vous en doutez.

  On commence par "No Plan", située elle aussi au carrefour entre un rock sombre et ambiance jazzy, sur un tapis d'électronique aussi discrète que cruciale. Le chant est théâtral, et l'ensemble poignant, le morceau aurait été carrément digne de l'album qui l'a précédé, pas de doutes. 

  Ca tabasse déjà plus sur "Killing A Little Time" à la rythmique presque indus, toute de breaks vêtue, et avec une intro assez détonnante : guitare presque prog (qui a dit King Crimson ?) et basse menaçante (qui a dit Killing Joke ?). Le bordel jazz-rock s'intensifie, mais en même temps la douceur s'insinue par petites touches (de piano notamment). Et l'équilibre arrive finalement, on reste plus dans la pop-rock que dans le free jazz, malgré d'intéressantes digressions dont un break dub). Le refrain est grave et intense, le parti pris prog rythmé surprend, dans le bon sens, le morceau est là aussi très réussi.

  "When I Met You" continue sur la lancée électro-rock indus, mais avec une rythmique Velvet Underground qui finit en pop-folk déglinguée, encore une bonne chanson. Moins inventive, elle fait davantage penser à la tonalité pop-rock de The Next Day malgré un petit côté noise juste avant la conclusion. Habile respiration après la suffocation indus du précédent titre. 

  Bref, ce court EP est une réussite, trois excellentes bonus tracks qui sont tout à fait à la hauteur du chef d'oeuvre qu'est Blackstar (mon 2e album préféré de l'an passé), et qui permet de se consoler du (déjà???!!!) premier anniversaire de la mort du grand David.

Alex 


samedi 7 janvier 2017

Top Albums 2016 d'Alexandre : 3/3 - Le Top (Places 1 à 30)

 Et voilà l'ultime partie du classement de mes albums préférés sortis en 2016. Chacun d'entre eux vaut vraiment le coup, vous pouvez me croire ! J'espère vous permettre de faire quelques découvertes en mettant en valeur ces albums qui m'ont profondément touché, c'est le but principal de cet article.

  Je précise que mes avis et mon top sont purement subjectifs, il s'agit de mon avis sur certains disques, qui ne se veut pas objectif et qui ne prétend pas déterminer les meilleurs albums de l'année, mais mes préférés (nuance, je ne prétends pas avoir le monopole du bon goût du tout, au contraire).


Rnb, Pop, Hip-Hop, Soul, Electrofunk, Jazz, Classique 
USA
  Tout dans cet album parfaitement construit respire la grâce et le génie pop. Dévonté Hynes s'est surpassé pour offrir une oeuvre complète, un disque plein de mélodies, de sons et de mots, de chants et de discours, de vie et de passion. L'album pop le plus total, le plus intelligent et le plus beau de l'année, c'est bien Freetown Sound.
Mes morceaux préférés : tout l'album s'écoute comme une seule oeuvre.



Pop, Jazz, Electronique
ROYAUME-UNI
  Le chant du cygne du grand David aura été beau, à la hauteur de la carrière du grand homme. On se noie dans ses eaux sombres, électroniques et jazzy, on s'y perd et on y rencontre de façon intime un artiste, un vrai, qui avait de grandes choses à dire avant de partir.  
Mes morceaux préférés : Blackstar, Lazarus, Dollar Days


Pop, Electro-Pop, Rock
USA
  Des chansons ahurissantes de qualité, une production aussi généreuse que minutieusement maîtrisée, des voix divines et des pop songs intemporelles... Ce disque est une véritable claque, on reste scotchés, à genoux, béats à son écoute et on réalise qu'on vient de recevoir une grande leçon de Pop. 
Mes morceaux préférés : Oil Show, Come And Go, Separate, Butter
4-Frank Ocean - Blonde & ENDLESS
Pop, Rnb, Soul, Folk, Electronique, Hip-Hop
USA
  Le retour du prodige Frank Ocean aura été une vraie surprise par son timing, sa quantité (2 albums!) et surtout sa qualité (une construction irréprochable et soignée) et sa prise de risque. Loin du rnb moderne pétri de pop et de soul du précédent opus, Ocean puise dans la folk, le rock indé, l'électro presque ambient la son de son renouveau. Avec sa voix divine et son talent immense, c'est une réussite majeure qui dépasse toutes les attentes.
Mes morceaux préférés : Ivy, Self Control
Pop, Rock, Folk, Prog
USA
  Ma révélation de l'année, sans aucun doute. Les deux jeunes frères de Lemon Twigs, épaulés par Jonathan Rado de Foxygen à la production, nous ont pondu l'album des Kinks que plus personne n'attendait, et en bien mieux. Avec de bonnes mélodies à la pelle, des chansons à tiroir qui s'enchaînent sans faute ni baisse de régime, des digressions par dizaines, un son vintage et de l'énergie à revendre. Hâte de les voir en live !
Mes morceaux préférés : difficile d'isoler un ou deux morceaux tellement le tout est cohérent.


Pop, Electro-Pop, Funk
ROYAUME-UNI / NOUVELLE ZELANDE
  Le duo déglingué, weird et queer renouvelle le glam et la pop électronique et funky avec beaucoup de talent, de paillettes, de guitares célestes, de rythmes humides et de claviers moites. Un des disques les plus excitants de l'année, là aussi ultra bien construit et cohérent. 
Mon morceau préféré : Lying Has To Stop


Americana, Pop, Soul, Rock
USA
  Une fusion parfaite de pop, de folk, d'americana et de soul, que demander de plus franchement ? Des morceaux composés comme les meilleurs classiques ? Fait. Un son chaud, organique et enveloppant ? Fait. Il ne reste plus qu'à apprécier ce chef-d'oeuvre.
Mes morceaux préférés :
 No Woman, Golden Days

8-Creeping Pink - Mirror Woods & Glass Castle 
Pop, Electronique, Ambient
USA
  Chez les Creeping Pink, la pop psychédélique lo-fi se meut à son rythme propre, n'a pas peur de pauses ambient ou de digressions bruitistes. Elle se pare d'électronique mais sonne plus organique que n'importe quel groupe de rock. On entre dans l'esprit et l'intimité créative du groupe, et cette musique mise à nu, si elle demande quelques efforts pour entrer dans sa brume, récompensera l'auditeur attentif au-delà de toutes ses espérances. C'est mélancolique, lumineux, beau et surtout très personnel. Un grand groupe est né.
Mes morceaux préférés : Sour Fruit, Mirror Woods



9-Still Parade - Concrete Vision
Electro-Pop, Indie Pop, Psyché
ALLEMAGNE
  De l'électro-pop psychédélique qui sait se faire aussi contemplative qu'accessible. Ce disque est un immense bonheur à écouter.
Mon morceau préféré : Walk In The Park


10-Junior Boys - Big Black Coat 
Electro, Pop, House, New Wave
CANADA
  Les Junior Boys ont vraiment créé un truc. Une fusion pop-house à ce niveau d'excellence dans les deux genres, je demande à entendre si il y a encore plus réussi. C'est absolument brillant.
Mes morceaux préférés : You Say That, Baby Give Up On It, Baby Don't Hurt Me



11-Céu - Tropix
Pop, Bossa Nova, Electrofunk
BRESIL
  La pop funky et électronifiée de Céu doit son charme à la voix de velours de son interprète, aux charmantes sonorités de la langue brésilienne, à la mise en son parcimonieuse et précise, et à des compositions robustes et légères à la fois. Beaucoup de qualité pour un seul disque.
Mes morceaux préférés : Arrastarte-Ei, Perfume Do Invisivel, Varanda Suspensa, A Nave Vai



12-Helado Negro - Private Energy
Pop, Electro-Pop, Latin Music
USA, EQUATEUR
  Certains ont parlé à propos de ce disque majoritairement hispanophone d'un Pet Sounds latino, et il y a un peu de ça. Les compositions pop sont lumineuses, harmonieuses, le chant calme et mélancolique. On notera juste une utilisation importante de l'électronique pour des digressions instrumentales faisant le lien entre les morceaux (et montrant une vraie construction d'ensemble du projet). En tous cas le nombre de chansons mémorables est impressionnant et le nombre de passages non essentiels s'élève à zéro, on a donc un authentique chef-d'oeuvre pop.
Mes morceaux préférés : Young Latin & Proud, Transmission Listen, It's My Brown Skin


13-M83 -Junk 
Electro-pop
FRANCE
    Peut-être suis-je le seul dans ce cas, mais plus M83 fait dans la pop sucrée, plus le groupe me plaît. Le kitsch et le côté tarte à la crème de l'ensemble aura découragé les puriste et les allergiques au glucose, mais je vois dans ce mix d'électro-pop 80s et de chanson française populaire un authentique chef-d'oeuvre pop, moderne, malin et émouvant. 
Mes morceaux préférés : Do It Try It, Go!, The Wizard, Atlantique Sud



14-
Woods - City Sun Eater In The River Of Light 
Pop, Folk, World
USA
  Woods a encore sorti un grand album, et il est bien possible que celui-là soit le plus grand de tous. En allant fureter du côté des musiques éthiopiennes, du Mexique et de la Jamaïque, ils ont ressourcé leur folk-pop et lui ont ouvert des espaces infinis pour se déployer vers des sommets de qualité. C'est extrêmement brillant.
Mes morceaux préférés : Sun City Creeps, Can't See At All, Morning Light
Lien vers lachronique complète



15-Kanye West - The Life Of Pablo 
Hip-Hop/Rnb, Electronique, Soul/Gospel
USA
  Cet album est aussi contradictoire et mégalo que son auteur. Aussi génial ausi. Même dans le bordel, et je dirais même plus justement, dans le bordel, Kanye reste créatif et arrive à surprendre d'album en album. Celui-là n'est pas son meilleur mais n'a pas à rougir devant ses plus grands disques. C'est moderne, novateur, accessible, barré, brillant. 
Mes morceaux préférés : FML, Father Stretch My Hands, Real Friends, Wolves, Ultralight Beam



16-Andy Shauf - TheParty
Pop 
CANADA
  Cette pop-là est tellement intemporelle, émouvante et mélodique qu'on ne peut que succomber devant tant de beauté. Magnifique.
Mes morceaux préférés : The Magician, Begin Again



17- Radiohead - A Moon Shaped Pool
Pop, Classique Contemporain
ROYAUME-UNI
  Une belle claque que ce disque à la fois très pop et pourtant très explorateur. Les pistes suivies par Radiohead ici sont à la fois claires et lumineuses, et tortueuses et labyrinthiques. On se perd dans les dédales de l'album tout en sachant toujours où l'on va, en se laissant guider par le talent du groupe qui désormais s'appuie sur une maturité et une expérience d'une solidité à toute épreuve. 
Mon morceau préféré : Deck's Dark



18 - Nao - For All We Know
Rnb, Pop, Electrofunk, Electropop, Soul
ROYAUME-UNI
  Le rnb et la pop ont trouvé une nouvelle voix qui compte, celle de la jeune Nao, ex-choriste à la voix incroyable (des aigus inatteignables et des graves jazzy) à la technique et à la subtilité d'interprétation inégalées. Et qui sait surtout sortir certains des morceaux les plus cruciaux de sa génération. Déjà une grande, au potentiel illimité.
Mon morceau préféré : Bad Blood


19-Of Montreal -Innocence Reaches
Pop, Rock, Electro-Pop, Funk
USA
  En injectant une dose d'électro vraiment too much à son mix déjanté, Barnes arrive à enfin pimenter le glam-rock funky organique des deux derniers albums un peu mollassons au regard de la discographie impeccable de son groupe. Ca donne un grand Of Montreal, au niveau des meilleurs, et donc un grand disque pop.
Mes morceaux préférés : Let's Relate, My Fair Lady, A Sport And A Pastime
Lien vers la chronique complète



20-YG - Still Brazy
Gangsta Rap, Electrofunk, Hip-Hop
USA
  Un chef-d'oeuvre de gangsta rap moderne, voilà de quoi il s'agit. Il a de quoi être inspiré : drames personnels (sur "Who Shot Me?", la paranoïa et PTSD suite à des tirs reçus par YG), un environnement violent, des injustices ("Police Get Away With Murder"), les questions de race aux US ("Blacks & Browns"), et la situation politique déplorable de son pays (la jouissive et nécessaire "FDT" pour Fuck Donald Trump). Sur une production moderne et impeccable, il transforme cette matière première en flow d'une intelligence et d'une efficacité rarement atteintes. Une grooooosse claque.
Mes morceaux préférés : Franchement, tout le disque.


21-Niki & The Dove - Everybody’s Heart Is Broken Now 
Electro-pop, Rnb, Electrofunk
SUEDE
  Si Prince nous a quitté cette année, l'influence de sa musique est immortelle. On l'entend en filigrane dans le disque de Niki & The Dove, drivé par le charisme incroyable de sa chanteuse, portée il est vrai par des pop songs irrésistibles à al production parfaite.
Mes morceaux préférés : So Much It Hurts, Coconut Kiss



22-Cellars - Phases
Synthpop
USA
  Bon sang que cette année est bonne ! Ce disque synth-pop par exemple, qui nous a été livré par la talentueuse Cellars avec l'aide d'Ariel Pink à la production, aurait pu être numéro un une autre année. Incroyable de qualité, depuis la compo au son tout est jouissif. Merveilleux.
Mes morceaux préférés : Stircrazy, Do You Miss Me


23-Ty Segall - Emotionnal Mugger 
Rock, Post-Punk, Electro-Rock
USA
   Je ne pensais pas que la réinvention de Segall arriverait aussi tôt, de façon aussi radicale et réussie. Boosté par les projets électro-rock de Castle Face : les excellents Pow! et le projet Damaged Bug de Dwyer, le rockeur génial plonge son mix pop-folk-punk-glam-hard-grunge dans un bain d'acide post-punk avec des touches d'électronique, beaucoup de bruit et une folie qui n'a rien à envier aux Residents. Avec pour résultat un des albums rocks les plus excitants et indispensables depuis un bail. 
Mes morceaux préférés : Squealer, Emotional Mugger / Leopard Priestess
Lien vers lachronique complète




24-Bibio - A Mineral Love 
Pop, Electronique, Folk, Funk, Psyché
ROYAUME-UNI
  Bibio est un petit génie pop, signé sur Warp, qui mêle les genres, les sons et les époques avec brio pour servir des chansons impeccables. Ca se vérifie sur ce disque immaculé qui fourmille de grandes chansons et de bonnes idées.
Mes morceaux préférés : Feeling, Town & Country


25-Katerine - Le Film
Chanson Française
FRANCE
  Le voilà l'album qui devrait reconnecter ceux qui n'ont pas compris ou pas apprécié sa géniale période pop. La chanson française est de retour via des textes toujours aussi brillants et émouvants, mais plus immédiats (déjà esquissé dans Magnum, sous la couche de paillettes nu-disco). Via la musique également, puisque Katerine a composé de touchantes miniatures au piano qui épousent parfaitement ses textes, et dont l'amateurisme revendiqué (il a à peine démarré l'instrument avec ce disque) touche au coeur, apporte la fraîcheur et la personnalité à ce disque qui n'en manque pas. Une merveille.
Mes morceaux préférés : Pas Simple, Automobile, Moment Parfait
Lien vers lachronique complète



26-Lionlimb - Shoo
Pop indé, Soul
USA
  La pop mêlée de soul des Lionlimb fait des étincelles, et touche au plus profond du coeur. Ces mélodies intemporelles, ce son déchirant... C'est très beau.
Mes morceaux préférés : God Knows, Ride


27-Wild Nothing - Life Of Pause 

Pop
USA
  Là aussi c'est brillant. La pop de Wild Nothing s'étoffe et mature, on ressent que le songwriting est monté d'un cran et que les mélodies ont été soignées, tout est magnifique sur ce grand disque.
Mes morceaux préférés : Reichpop, Life Of Pause, A Woman's Wisdom



28-
Anna Wise - The Feminine : Act 1 EP
Rnb, Pop, Electronique
USA
  L'EP de l'année, sans aucun doute. La musique est innovante et sonne aussi claire que riche, le chant d'une subtilité et d'une agilité incroyables, et les textes malins. De l'or en barre, j'ai hâte d'entendre la suite sur tout un LP.
Mes morceaux préférés : Precious Possession, BitchSlut


29-Bon Iver - 22, AMillion
Pop, Electronique, Folk, Psyché
USA
  Là aussi, on parle grosse réinvention. Il avait laissé quelques indices sur Blood Bank EP et sur Bon Iver, Bon Iver, mais il était difficile de prévoir qu'il allait partir aussi vite et fort que ça dans un trip électro-folk. Et il était encore plus hasardeux de prédire que ce serait une réussite aussi franche. L'album là encore est brillant et touchant, justement dosé entre accessibilité et tentatives expérimentales. Ce mec a un truc en plus, une âme qu'il sait injecter à ses morceaux, peu importe leur forme. 
Mon morceau préféré : 29#Strafford APTS


30-The Weeknd -Starboy
Pop, Rnb, Electro-pop, Soul, Hip-Hop
CANADA
  Je ne m'attendais pas à ça. Pas à ce que The Weeknd, dont j'ai adoré les débuts dark, devienne une superstar à ce point. Qu'il effectue une telle mutation pop, avec un son aussi gros (bon sang y'a l'horrible Max Martin presque partout ici!). Et je ne m'attendais surtout pas à ce que ce soit si bien réalisé et avec tant de talent et de goût.... Je ne m'attendais pas à être aussi touché par ce genre de disques. Il est difficile de faire un petit disque indé de qualité dans sa chambre, sans contraintes. Mais arriver à ce niveau, avec une prod aussi monstrueuse et ubiquitaire derrière vous et arriver à dévoyer tout ça pour servir un projet artistique personnel et réussi, ça tient du miracle et du génie. Un grand disque de Pop qui lance The Weeknd en orbite commercialement et c'est tant mieux. Le statut de superstar est amplement mérité.
Mes morceaux préférés : Secrets, I Feel It Coming, Starboy, Die For You


  Merci pour votre lecture et vos commentaires, et à bientôt ! En espérant vous avoir fait découvrir un ou plusieurs nouveaux .


Alexandre

mercredi 4 janvier 2017

Top Albums 2016 d'Alexandre : 2/3 - Le Top (Places 31 à 67)

  Et voilà la première partie du classement de mes albums préférés sortis en 2016. Et même si ces places peuvent paraître lointaines (31 à 67), sachez que j'ai écouté tellement d'albums cette année (cf mes outsiders qui déjà étaient bien écrémés) que chacun d'entre eux vaut vraiment le coup, vous pouvez me croire ! J'espère vous permettre de faire quelques découvertes en mettant en valeur ces albums qui m'ont profondément touché, c'est le but principal de cet article.

PS : Je trouve la plupart de ces pochettes magnifiques, de ce côté-là aussi 2016 aura été une grande année

  Je précise que mes avis et mon top sont purement subjectifs, il s'agit de mon avis sur certains disques, qui ne se veut pas objectif et qui ne prétend pas déterminer les meilleurs albums de l'année, mais mes préférés (nuance, je ne prétends pas avoir le monopole du bon goût du tout, au contraire).




31-Klaus Johann Grobe - Spagat der Liebe 
Electropop, Synthpop, Psyché
ALLEMAGNE 
  Le psychédélisme tranquille, teinté d'électropop et germanophone du groupe possède une fraîcheur appréciable, qui sublime des morceaux déjà géniaux. 
Mes morceaux préférés : Ein Guter Tag, Wo Sind
Jazz Vocal, Pop Orchestrale, Soul
USA
  Cette pop ample et douce, portée par la voix de velours de Kadhja Bonet, se déploie pour le plus grand plaisir de nos oreilles vers des horizons musicaux inexplorés, infinis et passionants.
Mon morceau préféré : Honeycomb
Soul, Pop, Rnb, Hip-Hop
USA
  Un passionnant plaidoyer soul, moderne, engagé, beau, travaillé et inspirant.
Mes morceaux préférés : Rise, Weary, Cranes In The Sky 
Folk, Pop, Rock
USA
  Morby a digéré les influences des grands de la folk, et produit désormais une musique à leur hauteur, qu'il assaisonne à sa façon pour la rendre très personnelle et passionnante.
Mon morceau préféré : I Have Been To The Mountain
Post-Punk, Power Pop, Rock
USA 
  Le post-punk lo-fi et tranchant pratiqué par OMNI est irrésistible, surtout qu'il est farci d'idées brillantes et de mélodies imparables, et exécuté avec intensité et goût.
Mes morceaux préférés : Afterlife, Wire, Earrings
Lien vers la chronique complète




Folk, Pop, Jazz
USA
  Comment ce producteur électronique a-t-il pu passer à un folk/pop stellaire aussi intemporel que magnifique ? Bricolée avec trois bout de ficelle et des invités prestigieux (Ariel Pink, Weyes Blood...), elle évoque les grands : Love, Beatles (Macca surtout), Harry Nilsson... mais avec une touche personnelle bien présente. Superbe.
Mon morceau préféré : Suddenly
Pop Orchestrale, Rock
ROYAUME-UNI
  Autre retour, autre réussite : en injectant une dose de soul dans leur pop orchestrale et grâce à la maturité artistique accumulée au fil des années, les LSP réussissent le pari impossible de donner une suite digne de son glorieux prédécesseur. 
Mes morceaux préférés : Aviation, Everything You've Come To Expect, The Dream Synopsis
Post-Punk, Shoegaze, Goth, Noise Pop
ROYAUME-UNI
  Encore du post-punk abrasif, mais cette fois-ci réalisé avec une morgue par Sealings, pour un album aussi sombre et intense qu'admirablement bon.
Mon morceau préféré : My Boyfriend's Dead
Pop, Rock, Post-Punk
USA
  La pop à guitares de DIIV est précieuse car elle est rare : arriver à ce niveau à faire sonner un genre aussi usé de façon aussi personnelle, moderne et excitante est un exploit. En plus, l'album n'est pas avare en perles intemporelles et classiques instantanés.
Mes morceaux préférés : Out Of Mind, Dopamine
Hip-Hop, Pop-Rock, Electrofunk
USA
  C'est un brillant retour discographique pour Tribe, amputé de Phife Dawg pour la fin des sessions. Mais sous la houlette de Q-Tip, le groupe a su finir cet ultime album avec un talent immense et un stock de coolitude inépuisable.
Mes morceaux préférés : The Space Program, We The People...
Lien vers la chronique complète




Synthpop, Electronique, Rnb
CANADA
  Le talent de Jessy Lanza pour trousser une pop électronique froide et légère à la fois est remarquable, et cet album minimaliste divinement produit en témoigne.
Mes morceaux préférés : New Ogi, Never Enough, VV Violence
Lien vers la chronique complète




Pop, Rock
USA
  Une résurrection inespérée pour le vétéran rock, accompagné d'une équipe de tueurs. Son chant de crooner glam fait des merveilles sur les morceaux pop et rock d'orfèvre de Homme.
Mon morceau préféré : American Valhalla




Pop, Electro-Pop, Funk
USA
  Avec un cool inégalable, le jeune gang glam / pop / funk balance ses synthés pailletés, ses beats épaulés par une basse irrésistible et accompagnés par un chant entre Casablancas et Mockassin. Irrésistible.
Mes morceaux préférés : Someone You'd Rather Be Dating, Manicure
Pop, Electronique
USA
  Un album plus simple et épuré, pour les Animal Collective, ça donne ça (et ça veut pas dire simple et épuré dans l'absolu). Tout n'y est pas parfait mais lorsque les astres s'alignent comme sur les meilleures chansons présentes ici, qu'est-ce que c'est bon !
Mes morceaux préférés : FloriDada, Golden Gal


Rock, Garage Rock, Psychédélisme, Pop
USA
  Une face A rock imparable et une face B pop, folk et psyché plus posée, voilà la recette du diptyque gagnant des Oh Sees cette année. 
Mon morceau préféré : Plastic Plant
Jazz, Latin Jazz
USA
  Le grand batteur dirige sur cet album un jazz issu d'une certaine tradition new-yorkaise, aux accents free adoucis par des rythmes latins (et africains) pour un résultat frais et accessible aux non-initiés du genre tout en étant inattaquable par les connaisseurs. Une très belle oeuvre.
Mes morceaux préférés : New Direction, Herlin's Hurdle
Hip-Hop, Indus, Rock, Post-Punk, Electronique
USA
  Un sacré bordel organisé que ce disque où le post-punk abrasif se mêle à une électronique industrielle sur laquelle se pose le rap déglingué de Brown et de ses invités.
Mes morceaux préférés : dur d'en extraire un ou deux tant le tout est cohérent.
Pop-Rock, Folk, Electronique
  La tragédie personnelle de Cave a nourri un album qui sonne à la fois démuni et abattu, mais qui se débat et vit encore. Il a rarement (jamais ?) sonné aussi vulnérable, mais son talent est intact et l'album touche autant qu'il déstabilise.
Mon morceau préféré : Rings Of Staurn
Hip-Hop, Jazz, Soul/Funk
USA
  Etant donné la longueur et la qualité constante de To Pimp A Butterfly, on avait du mal à imaginer qu'une compilation issue des mêmes sessions soit un aussi bon cru. Qui a la cohérence d'un album en plus ! Bon sang, si Kendrick a parfois le don de faire des collaborations nazes (Maroon 5... Besoin de cash ?), en solo il marche sur l'eau.
Mon morceau préféré : untitled 06 06.30.2014
Electro, Disco, Funk, Pop, RnB
FRANCE
  Depuis le 1er album, Breakbot, désormais en duo, a pris une ampleur musicale impressionnante sur disque et en live, notamment par l'ajout d'instruments joués à la disco-pop produite sur ordi. L'album est une totale réussite, pop et funky, gavée de tubes ensoleillés et rassembleurs. 
Mes morceaux préférés : Back For More, My Toy
Lien vers la chronique complète




Electro-Pop, Chanson Française, Synthpop, House
FRANCE
  Un mélange de house, de synth-pop et de chanson française façon Daho / Souchon-Voulzy, c'était pas dit d'avance que ça fonctionne. Et surtout que ça fonctionne aussi bien que sur cet album magnifique qui va j'en suis sûr inspirer des tas de groupes francophones. Une brillante synthèse !
Mes morceaux préférés : Instantané, Toi Et Moi, Garde Le Pour Toi




Electronique, Pop, Electro-Rock Dancehall, Folk Latin
CHILI
  L'électro de Nicolas Jaar n'est plus réservée au cercle des amateurs de musique granuleuse, expérimentale et exigeante. Elle se pare de pop, de folk latin, d'électro-rock et de dancehall pour prendre en ampleur et gagner en accessibilité, tout en gagnant une profondeur insoupçonnée.
Mon morceau préféré : No
Hip-Hop, Electro-Pop
USA
  La formule gagnante des Flatbush Zombies est simple : sur des instrus assez immédiates, entre électro-pop, hip-hop old school et indie rock psychédélique, on place un rap bien abrasif et raw. Le talent montré par la prod est égalé par les MC pour donner cet album sans concession et accessible à la fois.  
Mes morceaux préférés : The Odyssey, Bounce
Lien vers la chronique complète




Pop, Post-Punk, Electronique, Latin Music
BRESIL
  Entre électro inquiétante, climats post-punk parfois bruitistes, rythmes mi-latins mi-industriels et chant de nymphe érotique et dangereuse, ce disque intrigue autant qu'il charme. Une disque éminemment moderne, audacieux, pop, intelligent et sexy.
Mes morceaux préférés : Na Asa, Fio da Memoria




Pop, Soul, Rnb, Hip-Hop
USA
  Les deux albums de .Paak cette année ont confirmé tout le bien que je pensais de lui après son explosion suite à son album Venice et sa collaboration au Compton de Dre dont il était l'âme. 
Mes morceaux préférés : Room In Here, The Bird, Am I Wrong


Rock, Pop
USA 
  Autre groupe prenant de l'ampleur d'album en album, les Parquet Courts ont fini de m'impressionner avec celui-là et confirment qu'ils sont un des groupes de rock majeurs de l'époque. Mais qu'ils sont aussi capables d'une pop de haute volée. 
Mes morceaux préférés : Dust, Human Performance
Lien vers la chronique complète




Pop, Psyché, Jazz, Reggae
USA
  La pop des Shacks est rétro, mais elle est surtout effectuée avec beaucoup de goût et de finesse, et sublimée par la grâce du chant inoubliable de la vocaliste.
Mes morceaux préférés : This Strange Effect, Hands In Your Pockets


Pop, Folk, Electro-Pop, Bande Originale
USA
  La nouvelle livraison de Green ravira les amateurs (dont je fais partie) de son timbre grave et riche, et de son talent de songwriter inimitable. Un bon album, fantaisiste et intemporel à la fois.
Mes morceaux préférés : Fix My Blues, Nature Of The Clown, Phoning In The Blues



59- Metronomy - Summer 08
Electro-Rock, Disco, Electropop
ROYAUME-UNI
  Un album rétroviseur, sans prétention mais bien foutu, cohérent, qui instaure à merveille une ambiance nocturne et intimiste, et déploie des pop songs minimalistes et touchantes.
Mes morceaux préférés : Back Together, Night Owl
Pop, Latin Music , Electronique
ARGENTINE
  La disco-pop psychédélique, hispanophone et électronique de Modular m'a complètement séduit. Comment ne pas l'être devant une telle évidence pop soulignée par un son propre et soigné, et réalisée avec talent et minutie. 
Mon morceau préféré : Fiebre En La Disco
Pop
DANEMARK
  Ca y est, il aura fallu un léger changement stylistique (un peu plus de pop indé dans le mix) pour que j'accroche totalement à Obel, mais c'est fait, je suis conquis. Il va désormais me falloir rattraper ses deux premiers. 
Mon morceau préféré : l'obsédant It's Happening Again
Electro-Pop, Disco, Funk, Electro-Rock
FRANCE
  Après avoir infligé deux claques stylistiques de suite à votre serviteur, le duo français semble s'être posé pour en faire le bilan et creuser son sillon. Dans sa zone de confort, le groupe sonne plus à l'aise que jamais, les instrumentations sont riches, le son généreux, les morceaux catchy. 
Mes morceaux préférés : Safe And Sound, Randy, Close Call


Jazz, Soul, Jazz-Rock
USA
  Le jazz de Spalding s'acoquine de funk liquide, de soul brûlante et de rock rèche pour notre plus grand bonheur sur ce disque incroyable.
Mes morceaux préférés : Earth To Heaven, Good Lava


Pop, Folk, Rock, Electro-Pop
CANADA
  Vesuvio Solo propose une pop mélancolique aux accents 80s et glam, vachement bien écrite, émouvante et au son impeccable. Jolie révélation. 
Mes morceaux préférés : Don't Leave Me In The Dark, Mirror Held To The Flower


Jazz, Electronique, Dub
ALLEMAGNE
  C'est un disque de doux dingues où tout est permis, où le jazz le plus fou est perturbé par une dub tout aussi foutraque et une électro bordélique, et pourtant émotion et plaisir sont au rendez-vous de l'écoute. C'est brillant.
Mes morceaux préférés : Abstract Dub, Slomojam




66- Travis Bretzer - Bitter Suites
Pop, Psychédélisme, Electro-Pop
CANADA
  Le psychédélisme de ce groupe est plus aventureux que la moyenne, car en plus des antiques références pop, folk et rock, on entend le psychédélisme électronique et glam de groupes comme les Magnetic Fields, Ariel Pink, Foxygen ou Of Montreal et même un peu de hip-hop.
Mes morceaux préférés : Take Me Away, The Snooter 
Chronique complète à venir !  
Latin, Jazz, Ska, Cumbia, Pop-Rock, Psyché, Western, Electro-Pop, Mariachi
USA
  Le joyeux bordel latino-ska-pop-rock de ce combo américain dépoussière le genre, donne envie de pousser les meubles et de sauter partout. Le son est bon, riche comme dans les 60s-70s, les morceaux bien composés, la production moderne dans le bon sens du terme... Du tout bon !
Mes morceaux préférés : L'enchaînement irrésistible des 5 premiers morceaux.
Lien vers la chronique complète


  Merci pour votre lecture et vos commentaires, et à bientôt pour la première partie du top de mes albums préférés de 2016 ! En espérant vous avoir en avoir fait découvrir quelques uns.


Alexandre